Si vous lisez ces lignes, vous êtes sans doute déjà un peu convaincu(e)s que la gastronomie végéta*ienne vaut son pesant de cacahuètes (voire de noix de cajou). Et pourtant, soyons honnêtes, dans notre douce France, manger au resto quand on est végétarien ou vegan, ça n’est pas toujours évident. (pour ma part, je m’en sors pas trop mal, j’ai mes petites habitudes dans ma ville, donc je sais où je peux aller pour manger quelque chose d’un peu plus élaboré qu’une assiette de crudité ou des frites). Mais ça, c’était avant. Avant l’ouverture de la Belle Verte à Toulouse.

La Belle Verte est un restaurant bio qui à ouvert à Toulouse à la fin du mois de juin. Depuis, j’y suis allée 25 fois un certain nombres de fois, et j’ai consciencieusement oublié de prendre mon appareil photo (comme ça, j’étais obligée d’y retourner, vous voyez l’astuce). La Belle Verte n’est pas officiellement un resto végé, mais, le moins qu’on puisse dire c’est que la part belle est faite aux végés et vegans : la carte est très majoritairement vegan, la viande ou le poisson seulement présents dans un des plats ou entrées. Les intolérants au gluten ne sont pas non plus oublié(e)s.

Pour avoir vu un certain nombre de restos végé ouvrir … et fermer au bout de quelques mois à Toulouse, je trouve plutôt stratégique de ne pas s’intituler d’emblée restaurant végétarien, histoire de ne pas faire fuir un public qui n’irait pas spontanément dans un resto végé. J’en ai eu l’exemple en allant manger à La Belle Verte avec les membres d’une asso dont je fais partie. Sur 15 personnes (dont une végé : moi), seulement 3 ont prit le plat de viande, alors que 14 auraient râlé si j’avais proposé d’aller dans un resto végé…

Trêve de bavardage, parlons nourriture!

Heureusement que j’ai fini par penser à prendre mon appareil photo un jour, et que j’ai récupéré les photos de notre rencontre de blogueuses au sommet avec Valkyrie, parce que les mots vont rapidement me manquer pour parler de la cuisine de la Belle Verte… Dire que c’est bon, très bon, est un doux euphémisme. Les assiettes sont inventives, variées, équilibrées, savoureuses, délicates, copieuses et surtout pleines d’amour ! J’ai découvert plein de nouvelles saveurs, et j’ai également été bluffée par la qualité des desserts vegan (genre juste le meilleur fondant au chocolat du monde quoi).

Et la cerise sur le fondant au chocolat vegan à la Belle Verte, c’est l’accueil qui est tout simplement parfait : Delphine, Charles et Harold sont adorables. Ils vous renseigneront avec plaisir sur la provenance de leurs produits, vous laisseront le temps si vous n’êtes pas pressés, ou vous serviront plus rapidement si vous avez peu de temps le midi par exemple…

Ah oui, j’avais dit trêve de bavardage, place donc aux photos :

 

L’assiette du brunch du dimanche

avec :

un demi avocat avec une poivronnade, des patates douces roties (une des meilleures chose du monde), une crème de courgettes au curry, de la salade, des graines germées, des graines grillées, des tomates fraiches et séchées, du jambon végétal, des baked beans, du houmous de pois cassés, du houmous de lentilles corail. Et il y avait aussi un bol de compote que je n’ai pas pris en photo…

 

 

Une assiette d’entrée:

houmous, houmous de lentilles corail, “quelques” crudités, et dans le bol d’à côté : du rawhoumous (du houmous de pois chiche crus germés)

 

 

un “petit” plat du jour

médaillon ( de protéines de soja) au curry rouge et noix de cajou, et son accompagnement complet (tout vegan)

 

 

le fameux meilleur fondant au chocolat du monde, et une glace à la mangue tout aussi fameuse!

(le tout vegan, of course!)

 

Voilà, je vous encourage vivement à aller vous régaler à La Belle Verte si vous habitez ou avez l’occasion de passer par Toulouse.

Le restaurant se trouve en centre ville, au 50 rue d’Aubuisson (métro Jean Jaurès ou François Verdier), et vous pouvez les joindre au 05 61 62 73 42 pour toute information et pour réserver. Je vous invite également à visiter leur site internet, qui est très bien fait, et sur lequel vous trouverez plus d’info, les horaires et jours d’ouverture, tout ça tout ça…