Browsing Tag

aromazone

Cosmétiques, Lifestyle

Le vendredi c’est beauty # 3 : Déo coco! le déo homemade qui marche vraiment!

Mes amis, quitte à perdre mon glamour, parlons peu, parlons bien, parlons transpiration! (partez pas!)

Il parait que quand on est végé, notre transpiration sent la fleur des prés (et qu’on fait caca des arcs en ciel). En ce qui me concerne, c’est faux (au revoir glamour, au revoir). Sans déo, été comme hiver, au bout d’1h, je pue. Et je ne pue pas la fleur des prés. Et, vu que je ne supporte pas l’odeur de transpiration des inconnus à 8h du matin dans le métro, j’évite d’infliger la même chose à mes congénères. Tous les matins, j’ai donc le réflexe déo. Sauf que vous me connaissez, j’aime les cosmétiques naturels, et me tartiner l’aisselle d’aluminium et autres parabens ne me réjouit guère…

Je me suis donc mise en quête du déo naturel ultime. Honnêtement, je pense les avoir tous testés. Et jetés faute d’une quelconque efficacité… Le déo restait donc l’ilôt de pétrochimie dans ma salle de bain (oui, je suis poète).

Mais tout ça, c’était jusqu’à lire l’article et la recette d’Ophélie. Son article est plus que convaincant, et les commentaires aussi. Je restais malgré tout sceptique. Les ingrédients étaient peu nombreux, mais “logiques” (antibactérien, absorbant…). Mais surtout, je ne pensais pas que ça puisse être si simple de faire un déo qui marche. Et bien … si!

Huile de coco, bicarbonate de soude, arrow root et huiles essentielles. C’est tout. Et ça marche, pour de vrai!

J’ai fait ce déo début juillet, pile au début de la canicule que nous avons connu en cette période. Je n’en menais pas large quand j’ai essayé pour la 1ère fois ma mixture. Et pourtant, malgré mes multiples reniflages d’aisselles d’une élégance folle : pas un brin d’odeur de transpi! Enfin je sentais la fleur des prés!!! Ce déo a donc tenu toutes ses promesses pendant cet été bien chaud, et même…pour le footing!!! Je cours depuis peu, et très peu vu mon peu de sportivité, je suis donc rapidement en nage. Et là, je transpire toujours, un peu moins, et toujours en sentant la fleur des prés!!!

Ca en est donc fini des déos chimiques, je n’y crois pas moi même! Donc, même si vous pensez que vous êtes un cas désespéré de la recherche de déo naturel : testez!!!!

J’ai choisi de couler ce déo dans un stick vide trouvé sur aromazone, pour un côté plus pratique, mais sinon, vous pouvez tout à fait le mettre dans un pot et l’appliquer au doigt, comme une crème. Alors, oui, c’est le seul petit défaut de ce déo, il faut le garder au frigo, car l’huile de noix de coco se liquéfie au delà de 25°c… J’avais pensé la remplacer par du beurre de karité pour une texture plus solide, mais c’était avant de lire que l’acide laurique contenu dans l’huile de coco était antibactérien, donc bien utile dans la formule, je vous conseille donc de la conserver! Je vous conseille également de prendre le bicarbonate de soude que l’on trouve en boutique bio, car il est plus fin que les autres, il ne vous irritera pas les aisselles.

EDIT : si vous ajoutez de la cire à la recette, vous n’aurez plus besoin de le conserver au frigo!

Voilà l’introduction la plus longue du monde, pour la recette la plus courte! C’est parti!

deo1

Déo Coco!

 

Ingrédients :

  • 50 ml d’huile de coco
  • 30 g de bicarbonate de soude
  • 20 g d’arrow root (ou une autre fécule)
  • 10 gouttes d’huiles essentielles de lavande
  • 10 gouttes d’huiles essentielles de palmarosa
  • 10 gouttes d’huiles essentielles de sauge
  • EDIT : 7 g de cire de candellilla (pour solidifier le déo, et donc plus besoin de le mettre au frigo)

nb : j’ai choisi ces huiles essentielles pour leur côté antibactérien et régulateur, libre à vous d’en choisir d’autres en prenant bien garde à ce qu’elles ne soient pas photosensibilisantes. Le mélange que j’ai choisi est assez frais, vert et fleuri. J’avais peur que la sauge soit trop forte, mais en fait, j’aime beaucoup!
Préparation :

Selon la température ambiante, faites chauffer tout doucement l’huile de coco pour qu’elle se liquéfie avec la cire. Ajoutez le bicarbonate de soude et l’arrow root, remuez bien, et ajoutez les huiles essentielles.

Si vous avez un stick vide, coulez le mélange à l’intérieur, sinon, un pot en verre lavé et désinfecté fera très bien l’affaire.

Selon la température, le mélange va se solidifier, et sinon, mettez le au frigo.

Et voilà, vous avez un déo naturel, efficace, et qui sent bon!

Enjoy!!!

 

deoCollage

 

 

Cosmétiques, Lifestyle

Le vendredi c’est beauty #1 : crème pour le corps, senteur des îles

Allez zou, on inaugure une nouvelle rubrique ! J’ai déjà proposé sur ce blog deux recettes cosmétiques, et je compte bien récidiver plus régulièrement, en espérant que ça vous plaise! J’ai longtemps été une timide de la cosméto maison, je me contentais de faire des trucs simples (comme ma recette de baume à lèvres ou d’huile démaquillante). Oui, je l’avoue : l’emulsion me faisait peur. Oui, parce que pour faire une crème, il faut créer une émulsion entre une phase aqueuse (de l’eau ou un hydrolat) et une phase huileuse, à l’aide d’une cire émulsifiante. Vous pouvez rajouter tout un tas de machins trop cool (huiles essentielles, fragrances, actifs en tous genre), mais souvenez vous que grosso-modo, faire une crème, c’est faire une mayonnaise.

J’ai donc finalement osé me lancer, et je ne le regrette pas! C’est en fait environ un milliard de fois plus simple que ce que j’imaginais! J’ai choisi de faire une crème qui nous fera croire qu’on est en été, avec de l’huile de coco et du monoï, dépaysement garanti!!!

Alors, c’est vrai que pour démarrer, il faut un minimum d’ingrédients de base, et un peu de matériel (le mini batteur électrique est vraiment très utile par exemple), mais l’investissement en vaut la chandelle : au final les produits que vous ferez vous même sont vraiment meilleurs marché que ceux que vous trouvrez dans le commerce, avec en plus une compo irréprochable et la fierté de l’avoir fait vous même!

 

Crème pour le corps

senteur des îles

Pour 100g

 

Ingrédients :

(n’hésitez pas à adapter selon la quantité que vous voulez faire, ce qui compte, c’est les proportions, c’est pour ça que je suis partie sur une base de 100g, pour vous faciliter les conversions 😉 )

  • 60 g d’eau (de source, ou de l’eau que vous aurez fait bouillir puis refroidir)
  • 15 g d’huile de coco
  • 15 g de monoï
  • 8 g de cire émulsifiante (olivem 1000 ici, trouvable chez aromazone)
  • 19 gouttes de cosgard (conservateur, trouvable chez aromazone aussi)
  • 3 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang (elle sublime l’odeur du monoï)
  • 5 gouttes de fragrance monoï (trouvable vous savez où) (et totalement facultatif)

Comme matériel spécifique, vous aurez besoin : d’une balance précise, d’un thermomètre de cuisine, un mini-batteur ou un petit fouet manuel

 

Préparation :

Commencez par nettoyer et désinfecter vos contenant et ustensiles, ainsi que votre plan de travail.

Munissez vous de 2 bols ou récipients de votre choix. Dans un, mettez l’eau, dans l’autre les huiles et la cire émulsifiante. Faites chauffer les deux préparations jusqu’à 70°c. Retirez du feu.

Préparez votre mini batteur ou votre fouet, et versez lentement l’eau dans l’autre phase sans cesser de fouetter, pendant 3 minutes. Puis, mettez le récipient dans un bol d’eau froide pour l’aider à refroidir, en fouettant toujours (3 autres minutes). Je vous donne le timing à titre indicatif, mais logiquement, votre émulsion devrait avoir pris. Ajoutez alors le reste des ingrédients matière première par matière première en remuant bien entre chaque ajout.

Transferez votre préparation dans un pot, et soyez fière de vous!

 

 

Lifestyle

Baume pour les lèvres

Depuis quelques temps, je me mets tout doucement à popoter mes cosmétiques. Voici donc une recette ultrasimple qui ne nécessite pas de matériel trop sophistiqué, et dont je ne pourrais plus me passer (de la recette, pas du matériel sophistiqué). Pour être claire, je n’achèterais plus jamais de baume pour les lèvres de ma vie tant il est simple et économique de faire le sien!

Baume pour les lèvres

pour 2 sticks

Ingrédients :

  • 5 ml d’huile d’amande douce
  • 4 ml de cire de candelilla
  • 3 ml de beurre de karité
  • quelques gouttes de l’extrait aromatique de votre choix (optionnel, mais drolement sympa pour parfumer)
  • 1 goutte de vitamine E pour éviter le rancicement (je l’ai oublié dans ma 1ère tournée, et pas de soucis à déclarer au bout de 6 mois)

 

Matériel :

  • un moyen pour mesurer les quantités : balance précise, ou mini-pelles vendues chez aromazone
  • 2 sticks vides, vendus pour une bouchée de pain chez vous savez qui
  • un récipient allant au bain marie, et de quoi touiller

 

Préparation :

Désinfectez tout le matériel que vous allez utiliser, et lavez vos mimines.

Faites chauffer au bain marie l’huile, le beurre et la cire. La cire de candelilla fond à partir de 70°c, mais ne la faites surtout pas bouillir!!!! Allez y mollo la mimolette. Ajoutez à la fin les gouttes d’extrait aromatique et la vitamine E.

Dépêchez vous de remplir vos sticks vides tant que le mélange est chaud, ça refroidit vite! (et donc ça se solidifie!). Si vous n’avez pas investit dans des sticks, vous pouvez toujours utiliser des minis pots de récupération (mais à l’usage, je trouve le petit pot moins hygiénique…)

Laissez refroidir vos baumes, profitez en pour faire de zolies étiquettes!

Et voilà, vous venez de fabriquer votre baume pour les lèvres! Facile hein ?! Et sachez qu’un stick coûte au total 1,30€, stick vide compris, ce qui est imbattable comme prix, compte tenu que tout est bio et choisi par vos soins!