Browsing Category

Recettes sucrées

Recettes sucrées

THE recette de Noël : les orangettes

Bon, dans l’idéal, j’aurais fait comme d’autres blogueuses bien organisées et j’aurais distillé des petites recettes de Noël durant tout le mois de décembre. Bon, ben , c’est raté, hein… Mais bon, vieux motard que jamais mieux vaut tard que jamais.

Les orangettes, c’est pour moi ce qui représente le mieux Noël. J’en fais chaque année, mais cette année, c’est la première fois que je les fais de A à Z, c’est à dire en faisant confire moi même les écorces d’oranges. Comme dirait une amie, c’est beaucoup de tracas tout de même… Pas que ça soit compliqué, mais disons qu’il faut du temps et être patiente, ce qui n’est pas forcement mon fort… Enfin, pas de panique, s’y prendre la veille suffit amplement!

Dans le même genre de petits cadeaux gourmands à offrir à Noël, vous trouverez la recette des écorces et zestes de citron confits sur le blog de Bulle de Pâtisserie.

orangettes

Orangettes

Pour une cinquantaine d’orangettes

Ingrédients :

  • 3 oranges impérativement bio
  • 250 g de sucre en poudre
  • 250 ml d’eau
  • 200 g de chocolat pâtissier

Préparation :

La veille, pelez les oranges. Pour cela, entaillez les en quartiers, et enlevez la peau en passant le doigt entre l’orange et la peau. Ca vient tout seul. Mettez les quartiers de peaux d’oranges dans de l’eau froide, amenez à ébullition pendant 5 minutes et égouttez les écorces. Recommencez l’opération une ou deux fois (selon votre degrés de patience. Je les ai fait blanchir 2 fois, ça a suffit). cette opération a pour but de les débarrasser de leur amertume, et de les ramollir pour qu’elle s’imprègne bien du sirop de sucre.

Le sirop de sucre, venons-y! Mélangez le sucre et l’eau, juqu’à ce que le sucre soit bien dissout. Repennez vos quartiers d’écorces, et découpez les en … comment on appelle ça… ben, découpez les en forme d’orangette quoi. En batonnet d’environ 5 mm de large.

Mettez ces bâtonnets dans le sirop de sucre froid, et amenez à ébullition pendant 5 minutes. Eteignez le feu, et laissez refroidir les orangettes dans le sirop. Une fois le sirop refroidi, refaites le bouillir 5 minutes avec les orangettes dedans. Et re-laissez refroidir, et re-faites bouillir une dernière fois. Si comme moi, une fois la dernière ébullition réalisée il est 23h, et vous avez la flemme d’attendre que tout ça refroidisse pour égoutter les orangettes, pas de panique, vous pouvez laisser refroidir les orangettes toute la nuit dans le sirop.

Le lendemain matin, vous pouvez donc égoutter les écorces d’oranges sur une grille.

Le soir, la meilleure étape arrive, à savoir le trempage dans le chocolat!!!!

Alors, j’ai lu tout un tas de précautions à prendre et de technique über-compliquées pour que le chocolat soit pile à la bonne température. N’ayant pas de thermomètre de cuisine, j’ai fait au pif, en ça a très bien marché. Le truc à retenir, c’est qu’il faut que le chocolat soit juste fondu, et pas chaud! La nuance est très importante! Donc, quelle que soit la méthode de chauffe que vous utilisiez, allez-y avec parcimonie. Une fois qu’un peu de chocolat a fondu, enlevez le de la source de chaleur et remuez pour faire fondre le reste. Logiquement, ça suffit comme ça.

Donc, pour la suite, attrapez vos orangettes et trempez-les dans le chocolat et déposez les sur une feuille de papier sulfurisé pour les faire sécher. J’ai volontairement laissé un bout d’écorce d’orange parce que je trouve que c’est plus pratique joli comme ça!

Et voilà, vous avez de quoi vous régaler et régaler vos proches pendant quelques jours.

Je vous souhaite à tous et toutes un Joyeux Noël, et j’en profite pour vous remercier pour vos lectures et vos commentaires qui me font chaud au coeur!!!

 P1000600

P1000602

P1000605

 

 

 

 

 

Recettes sucrées

Cookies de la mort qui tue v2.0 (vegan)

Rose m’a fait très plaisir en testant et commentant récemment ma première recette publiée ici qui est une recette de cookies. Et ça m’a fait me rappeler que j’utilise depuis une autre recette encore meilleure, tirée de mon très cher bouquin the joy of vegan baking.

Cette recette est vraiment parfaite! Même si la première fois que je l’ai faite, j’ai cru l’avoir ratée. Quand j’ai sorti les cookies du four, ils étaient bien colorés, mais terriblement mous! Je me suis dit que j’avais du rater quelque chose, mais en fait, en refroidissant, les cookies sont devenus parfaits! Croustillants et moelleux à la fois! Vraiment super yummy!!!

 

Cookies de la mort qui tue v2.0 (vegan)

 

Pour une petite dizaine de cookies

 

Ingrédients :

  • 140 g de farine
  • 100 g de margarine
  • 3 cuillères à café d’egg replacer (ou de fécule)
  • 45 ml d’eau
  • 75 g de sucre en poudre
  • 85 g de vergeoise
  • une cuillère à café de vanille liquide
  • une petite cuillère à café de levure chimique
  • une petite cuillère à café de sel
  • des pépites de chocolat
  • éventuellement d’autres trucs à mettre dedans : noix, noisettes… ici, j’avais rajouté des morceaux de chataigne

 

Préparation :

Tout d’abord, mélangez énergiquement le egg replacer avec l’eau, jusqu’à ce que ça fasse une sorte de pâte liquide/élastique.

Faites fondre la margarine, mélangez la au sucre, à la vergeoise et à la vanille. Ajoutez l’egg-replacer délayé.

Dans un autre récipient, mélangez les ingrédients secs : la farine, le sel et la levure.

Mélangez les ingrédients secs et humides jusqu’à former une pâte. Ajoutez les pépites de chocolat.

Formez des petits tas de pâte, et disposez les sur une plaque de cuisson couverte de papier sulfurisé. Prévoyez de l’espace entre chaque tas : les cookies vont s’étaler en cuisant.

Enfournez dans un four que vous aurez pris soin de faire préchauffer à 190°c. Faites cuire entre 8 et 10 minutes. Même si les cookies sont mous, sortez les du four! Laissez-les refroidir avant de les déguster et d’en apprécier le crousti-moelleux!

(ils se conservent dans une boite metallique, mais ils perdent leur croustillant…)

Enjoy!!

 

Recettes sucrées

Muffins anglais vegan

Décidemment, avec Valkyrie, on est pas copines pour rien! Alors qu’elles parlait tout recemment des muffins anglais, j’en faisais justement! Voici donc une recette très simple, qui necessite juste un peu de patience! Mais le résultat en vaut la peine : on dirait des vrais!!

 

 

Muffins anglais vegan

pour 6 muffins

 

Ingrédients :

  • 250 g de farine de blé
  • 5 g de levure de boulanger fraiche (celle qu’on trouve en cube au rayon frais)(ça marche peut-être avec de la levure sèche, ou même chimique, vous avez déjà testé ?!)
  • 160 ml de lait de soja
  • 15 g de sucre en poudre
  • 20 g de margarine
  • 1 cuillère à café de sel
  • un peu de semoule de blé ultra fine

 

Préparation :

Délayez la levure dans le lait tiédi, mélangez jusqu’à ce qu’elle soit bien dissoute. (ça se dit dissoute, j’ai un doute ?!). Ajoutez le sucre et remuez.

Dans le bol de votre robot pétrin (si vous en avez un, sinon, dans un saladier) mettez la farine, le sel, la margarine en petits morceaux, et le mélange lait/levure/sucre. Pétrissez une dizaine de minute.

La pâte va rester assez élastique. Couvrez votre bol et laissez lever une heure à température ambiante.

Au bout d’une heure, étalez là grossièrement au rouleau, elle doit rester assez épaisse (genre au moins 2 cm). Servez vous d’un emporte-pièce d’environ 9 cm de diamètre pour découpez vos muffins. Si comme moi vous n’avez pas d’emporte pièce, sortez chaque objet de votre placard pour en mesurer le diamètre, et choisissez le plus proche! Chez moi, c’était un p’tit Tup! Un petit conseil, allez-y d’un coup pour les découper, ne tournez pas l’emporte pièce dans tous les sens, ça aura tendance à ratatiner votre muffin.

Une fois vos muffins découpés, saupoudrez les des 2 côtés de semoule de blé, mettez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laissez poser encore une heure.

Après cette dernière heure de pose, place à la cuisson! Huilez votre crépière et faites la chauffer à feu doux. Disposez-y autant de muffins possibles, sans qu’ils ne se touchent. Laissez les sur chaque face jusqu’à ce qu’ils soient bien colorés. Les recettes que j’ai vu parlaient de 5 minutes, je dirais nettement plus, 10 minutes voire plus pour chaque face (ben, oui, c’est pas tout ça, mais faut que ça cuise à l’intérieur!).

Laissez vaguement refroidir avant de les trancher, de les passer au grille-pain et de les garnir!

Ils se conservent très bien dans une boite hermétique, après un passage au grille pain, ils seront comme neufs!

Enjoy!

pendant la 2ème pose…

 

le début de cuisson

 

la fin de cuisson

 

le muffin du siècle : tomate, avocat+shoyu, paprika fumé et piment d’espelette