Lifestyle, Voyage

Voyager avec un petit budget avec Guest to Guest

On commence à avoir l’habitude de pouvoir voyager pas trop cher grâce aux vols low cost ou autres bons plans du côté des compagnies aériennes, mais ce qui peut vite venir plomber le budget de nos vacances, c’est l’hébergement. Si AirbnB était compétitif il y a quelques années, je trouve que les prix se rapprochent aujourd’hui de plus en plus des prix de l’hôtellerie classique, et donc deviennent trop élevés pour certain·es d’entre nous (sauf dans le cas où l’on est nombreux à partager la location, dans ces cas là, ça reste intéressant!). Dans cet article, je vous explique comment on peut voyager avec un petit budget avec Guest to Guest, un site d’échange d’appartement.

comment voyager avec un petit budget avec guest to guest

Cela fait peu d’années que je voyage. Ça n’était pas l’envie qui manquait, mais plutôt le budget ! Depuis mes 16 ans, j’ai bossé tous les étés pour financer mes études, et j’ai majoritairement travaillé aussi pendant mes études, donc, techniquement, je n’avais ni le temps ni l’argent pour voyager ! Une fois que j’ai fini mes études et travaillé et que j’ai pu mettre un tout petit peu d’argent de côté (un peu, hein, on parle d’un salaire d’assistante sociale, faut pas déconner non plus), ce qui m’a permis de découvrir la joie des voyages ! Alors, en Europe, pas au bout du monde (cf les économies réalisées avec le salaire d’assistante sociale susmentionné ^^), ce qui est déjà fantastique, mais ce qui n’offre pas la possibilité de dormir sur une paillote sur la plage pour 4€ la nuit (ou alors je veux vos bons plans, merci!).

Quand je préparais mes voyages, en lisant des articles de blog, je me rendais bien compte que nous n’avions pas toutes et tous les mêmes échelles de valeurs pour une nuit “bon marché”. Pour certaines personnes, 150€ par nuit d’hébergement c’est tout à fait correct, pour moi, c’est tout à fait hors budget… Pour moi l’idéal serait 30€ la nuit, et je suis prête à pousser jusqu’à 60€ la nuit, selon les villes. Certaines villes sont chères, c’est le cas d’Amsterdam ou nous avions payé 75€/nuit pour une chambre AirBnB. Sur les dates où nous venions, il était difficile de trouver un hébergement à moins de 90€ la nuit… Si j’avais connu Guest to Guest à cette époque, j’aurais tenté!

J’ai un peu tendance à vouloir le beurre et l’argent du beurre, c’est à dire un hébergement pas trop cher, mais pas non plus en dortoir d’auberge de jeunesse… Et Guest To Guest permet d’avoir accès à des logements entiers, avec de l’intimité, et idéalement placés dans les villes.

Guest to Guest : qu’est-ce que c’est ?

Guest to guest est un site d’échange d’appartement. Visuellement, il se présente un peu comme son cousin Airbnb : destination, dates, nombre de voyageurs, photos et description des appartements, profil des occupants, et avis laissés par les autres voyageurs. … Sauf qu’ici, on ne paye pas en argent sonnant et trébuchant, mais soit en faisant un échange réciproque d’appartement (aux mêmes dates, avec les personnes chez qui vous allez), soit en GuestPoints.

Les GuestPoints sont une monnaie d’échange avec laquelle on peut “payer” pour séjourner dans un appartement. Je vous explique plus bas comment gagner ces fameux GuestPoints.

Lorsque vous repérez un logement qui vous plait, vous envoyez un message à l’hôte avec vos dates de voyages afin de voir s’il serait disponible pour un échange réciproque ou non. En cas d’échange réciproque, la personne viendra chez vous, pendant que vous serez chez elle. En cas d’échange non réciproque, votre compte de GuestPoints sera débité d’un nombre de points par nuit (visible sur la fiche de logement), et vous devrez payer une commission et une assurance (j’y reviens plus bas).

comment voyager avec un petit budget avec guest to guest

Gagner des GuestPoints

Il vous faut en tout premier lieu vous inscrire. Si vous passez par ce lien de marrainage, vous gagnerez 100 GuestPoints. Pour fêter votre inscription, Guest to Guest vous offre également 250 GuestPoints.

Vous pouvez gagner encore 250 Guestpoints en remplissant votre profil (photo, âge, description, classique), et la description de votre maison vous offre 250 GuestPoints supplémentaires.

Donc, voilà, en quelques minutes, vous venez de gagner 850 GuestPoints, sachant que nos 5 nuits à Berlin nous ont couté 450 GuestPoints.

Vous gagnez également des GuestPoints lorsque vous recevez des invités lors d’un échange non réciproque.

Est-ce que c’est sécurisé ?

Lorsque je parle de Guest to guest autour de moi, beaucoup de personnes sont méfiantes, ont peur que “ça ne marche pas”, que “ça soit une arnaque”. Comme si l’argent empêchait cela et que les Guestpoints le rendait plus facile…

Alors, je ne vais pouvoir vous parler que de mon expérience personnelle qui s’est super bien déroulée! Mais sachez que Guest to Guest met en place des garde-fous pour sécuriser votre expérience.

Déjà, par simple bon sens, je vous déconseille de contacter des personnes dont ni le profil ni la description du logement ne sont remplies. Vous avez aussi la possibilité de faire vérifier votre profil en payant 25€ et en envoyant le scan de votre pièce d’identité. Vous pouvez également demander à n’être contacté·e que par des membres au profil vérifié si cela peut vous rassurer.

Ensuite, dans le cas d’un échange non réciproque, Guest to Guest vous fait payer une assurance qui vous couvre vous et votre hôte. Elle vous couvre si vous cassez un objet chez votre hôte par exemple, mais également si votre hôte annule votre venue : vous êtes indemnisé·es financièrement pour pouvoir aller à l’hôtel.

Il y a également un système de caution, dont le montant est fixé par l’hôte. C’est uniquement le montant de la commission de Guest to Guest qui vous est prélevé au moment de l’échange (20€ pour notre séjour à Berlin), le reste est sous forme d’une autorisation de prélèvement qui sera levée au plus tard 30 jours après l’échange. Dans notre cas, ça a été le cas le lendemain de notre départ, quand l’hôte est revenue chez elle et a constaté que nous n’avions pas foutu le feu à son appart ni embarqué sa collection de dés à coudre. N’ayez pas peur de vous faire prélever indument cette caution, car toute demande de la sorte de la part de l’hôte passe par une procédure de litige, de recherche de compromis, de couverture d’assurance, avant cette dernière solution qu’est la caution.

Mais il faut se mettre à la place de l’hôte, c’est vraiment une sécurité en plus pour lui ! (et donc pour vous si vous décidez d’être hôte aussi !).

Vous trouverez plus d’infos sur l’assurance et la caution sur le site de Guest to guest.

 

comment voyager avec un petit budget avec guest to guest

Guest to Guest : comment ça marche concrètement ?

Une fois que vous avez crée et rempli votre profil, vous pouvez envoyer un message aux hôtes avec votre demande d’échange. N’hésitez pas à envoyer pas mal de messagse pour être sur·e d’avoir une touche ! Pour notre séjour à Berlin, j’ai envoyé une dizaine de messages avant d’avoir une réponse positive.

Il y a une messagerie intégrée au site qui vous permet d’échanger avec l’hôte, de régler les détails de remise des clés et autres. Une fois l’échange finalisé, vos GuestPoints sont débités ainsi que la commission (28€ pour nous, elle varie selon la caution) et l’assurance (20€ dans notre cas).

Nos 5 nuits à Berlin nous ont donc couté 48€ !!! Imbattable non ?!

Les échanges avec Julie notre hôte se sont très bien passés. Nous étions dans un super quartier, elle nous avait expliqué comment venir depuis l’aéroport. Et son appartement était magnifique! Situé dans une arrière cour, il était très calme, spacieux, lumineux et cosy à souhait. On était à deux doigts de faire une proposition d’achat 😉 .
On avait amené des petits cadeaux pour Julie, et on a pris soin de son chez-elle comme si c’était chez nous!

J’espère que cet article vous aura donné envie de tenter l’échange de maison !
N’hésitez pas à me poser vos questions, j’y répondrais avec plaisir !

Articles précédents Articles suivants

a voir egalement

1 Comment

  • Reply Phantomiria 23 mai 2018 at 9 h 37 min

    Oh, super intéressant ! C’est vrai que selon les destinations, l’hébergement peut être un énorme pôle de dépense, et donc un frein potentiel… Surtout qu’au final, on ne passe que quelques heures par jour dans le logement, puisque le reste du temps on visite la région. Pour l’Ecosse, avec AirBnb, on s’en était sortis pour 50 à 90 euros la nuit, selon les villes (sachant que l’hébergement à 90 se trouvait dans une toute petite ville, donc peu d’offres). Mais là c’est encore mieux ! Et j’aime bien le fait qu’on ne soit pas obligé d’héberger quelqu’un en retour, je ne trouve pas que mon logement soit hyper vendeur haha (c’est sûrement parce que je connais tous ses défauts, mais bon. Et puis y a mon chat dedans ;_;)
    Je garde précieusement ce bon plan pour le prochain voyage !

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.