Browsing Category

Les bases

Entrées, Les bases, Salé

Idées pour une parfaite salade d’hiver (et sa parfaite sauce crémeuse)

Souvent l’hiver, de manière pas très originale, j’ai plutôt tendance à avoir envie de manger chaud. Mais, parfois, j’aime aussi manger des salades. Les salades d’hiver m’ont fait (re)découvrir plein de légumes qu’il y a quelques années encore je regardais d’un air perplexe sur les étals des marchés. J’ai découvert les betteraves crues, le choux rave, le chou blanc… Et surtout, j’ai appris à varier ce que je mets dans mes salades : légumes, fruits, graines… Oui ça fait cliché herbivore, mais que voulez-vous, il y a souvent une part de vérité dans les clichés 😉

Alors, aujourd’hui, je ne vous donne pas une recette, mais plutôt une formule (magique) pour composer votre parfaite salade d’hiver (et de printemps !). A la maison, on l’appelle le crounch-crounch parce que c’est le bruit qu’elle fait quand on la mange !

L’avantage de ce crounch-crounch, c’est qu’on peut en préparer une grande quantité et la conserver au frigo pour plusieurs jours (les légumes d’hiver sont drôlement moins fragiles que les légumes d’été pour ça !). Dans ces cas là, ne mettez pas la sauce pour ne pas ramollir les légumes. L’autre avantage c’est que ces légumes d’hiver sont souvent locaux et bons marchés, je vous encourage d’autant plus à essayer de trouver des circuits courts de distribution (AMAP, la ruche qui dit oui, vente à la ferme, marchés…). c’est vraiment un moyen de trouver des légumes qui ont du goût et sont meilleur marché. Et enfin, je trouve que ce type de salade d’hiver est rassasiante car elle demande de beaucoup mâcher, et clairement, ça nous change des soupes !

Et, en plus de la formule pour réaliser le crounch-crounch, cette parfaite salade d’hiver, je vous livre aussi la formule pour vous composer la meilleure sauce salade pour aller avec, super crémeuse et pleine de goût. Là aussi, il s’agit plus d’une formule, d’un mode d’emploi que d’une recette précise au gramme près. Faites des essais, voyez les saveurs que vous préférez, et trouver votre petite sauce parfaite rien qu’à vous !

J’espère que ce format de recette un peu plus informel vous plaira, dites le moi en commentaire !

La parfaite salade d’hiver
“le crounch-crounch”

idées salade d'hiver Continue Reading

Les bases, Salé

L’ail des ours : qu’est-ce que c’est ? Comment le conserver ? Comment le cuisiner ?

L’ail des ours : qu’est-ce que c’est ? Comment le conserver ? Comment le cuisiner ? Je vais essayer de répondre à ces trois questions dans cet article qui j’espère vous sera utile : nous sommes en pleine saison de l’ail de ours, j’espère que vous pourrez en profiter!

J’ai découvert l’ail des ours sur le tard, par le biais de produits estampillés “à l’ail des ours” (je pense surtout au délicieux tofu de Taifun, parfumé à l’ail des ours!). Alors, bien sur, je me doutais vaguement qu’il s’agissait d’une variété d’ail, mais je ne m’étais jamais trop penchée sur la question, et je continuais à bouloter mon tofu tranquillement. Puis, je suis allée dans la région du Devon en Angleterre, c’était le début du printemps, et c’est là que j’ai vu de l’ail des ours dans son habitat naturel si je puis dire! C’était incroyable, les sous-bois en étaient tapissés là où nous étions! ( c’était ça ou les jonquilles 😉 ).

Il doit son nom à une légende urbaine des montagnes qui dit qu’il serait la première chose que les ours mangeraient au sortir de leur hibernation, et qui annoncerait donc vraiment l’arrivée du printemps!

 

L'ail des ours : comment le conserver et le cuisiner Continue Reading

Les bases, Salé

Cream cheese végane

Le cream cheese végane a été une de mes premières découvertes en fromages véganes. Et croyez-moi, ça a été une petite révolution de réaliser qu’on pouvait en faire tout simplement en égouttant des yaourts de soja. La version de la recette que je vous livre là est une version enrichie (dans tous les sens du terme) de ma 1ère recette publiée il y a quelques années ici-même.

Alors, déjà, le cream cheese, c’est quoi ? C’est un fromage frais à tartiner. Pour citer quelques marques célèbres à base de lait animal, il y a par exemple le philadelphia, le saint môret, le Madame Loik, le boursin, etc… L’avantage de ce type de fromage, c’est qu’il est personnalisable à l’envi! Vous pouvez le laisser nature, ou bien l’agrémenter d’ail, fines herbes, noix, figues ou épices… Il est délicieux simplement tartiné sur du pain, mais peut aussi servir de dip pour y tremper des bâtonnets de légumes, ou de base pour de délicieux sandwichs.

Quand on veut véganiser la chose, on a souvent 2 options : le yaourt de soja égoutté, ou les noix de cajou. Cette recette est un mix des deux techniques! Les noix de cajou viennent apporter du crémeux et du gras à une base de yaourt de soja plus légère. Elles gomment aussi complètement le goût du yaourt de soja. Et l’avantage de ne pas utiliser que des noix de cajou, c’est que cela revient moins cher, car si leur crémeux est magique, leur prix l’est tout autant, mais pas dans le bon sens! Selon votre budget et vos envies, vous pouvez augmenter la quantité de noix de cajou : plus il y en a, plus le résultat sera riche et crémeux.

Bref, une recette simplissime qui ravira tous les palais, même ceux des personnes encore très habituées au goût et à la texture des fromages au lait animal.

(pardonnez les photos qui ont été prises in-extremis juste avant dégustation le soir du réveillon du 31, et d’ailleurs, la prochaine recette aussi ^^)

recette cream cheese végane type philadelphia

Cream cheese végane

Continue Reading