Quand tout récemment la trouvaille de l’utilisation de jus de cuisson de légumineuses a été popularisée comme remplacement des blancs d’oeufs, mon petit coeur a tressauté, non pas en pensant à la mousse au chocolat, aux macarons ou aux îles flottantes que j’allais pouvoir faire, mais à la sauce mousseline.

La sauce mousseline est un peu une institution dans ma famille. Ma grand mère, mon père, ma mère, et maintenant moi, en sommes de grands fans quand il s’agit d’accompagner des asperges. Ayant grandit dans les Landes, autant vous dire que d’avril à juin, les batteurs ne chômaient pas vers chez nous! Mais alors là, de savoir qu’il y avait une possibilité de faire cette sauce version cruelty free (et oui malheureusement, les poules même en bio n’ont pas franchement la belle vie, et que dire des poussins mâles tués sans ménagement –broyés vivants– car ne deviendront pas des poules pondeuses…), quelle joie!!!!!!!

Mais, est-ce que ça allait marcher ? Et puis d’abord, pour les deux du fond qui ne suivent pas, c’est quoi une sauce mousseline à la base ?  A la base, une sauce mousseline, c’est une mayonnaise à laquelle on ajoute un blanc d’oeuf battu en neige. Donc oui, on peut le dire, c’est une mousse de mayonnaise. Paye ta décadence.

Au final, le plus grand défi pour moi, c’était de faire une mayo vegan. J’avais beau avoir déjà essayé, ma mayo prenait, mais l’emulsion finissait toujours par se défaire… J’ai compris qu’en fait le truc consiste à s’arrêter de battre dès que la consistance est bonne. Surtout ne continuez pas, ou elle se dissociera…

Sauce mousseline

pour un gros bol

 

Ingrédients :

  • 2 cuillères à café de moutarde
  • sel, poivre
  • environ 50ml de crème de soja
  • de l’huile (je n’ai pas mesuré…)
  • 100ml de “jus” de pois chiche en bocal (ne pressez pas vos pois chiche un par un, il s’agit du jus dans lequel vos pois chiche baignent en ouvrant le bocal)

Préparation:

Commencez par la mayonnaise. Dans un saladier, mettez la moutarde, le sel, poivre et la crème de soja. Préparez la bouteille d’huile à côté. Commencez à battre doucement pour mélanger les ingrédients, puis ajoutez  l’huile par petits filets. Augmentez progressivement la vitesse du batteur (pas besoin d’aller au maximum). Vous allez voir que votre préparation va s’épaissir. Dès qu’elle atteint une consistance assez compacte, arrêtez le batteur. Bravo, vous venez de faire une mayonnaise vegan!

Rincez les fouets de votre batteur, et dans un autre saladier, battez le jus de pois chiche en neige. Une fois que vous avez des blancs qui se tiennent bien (qui disent bonjour, tout ça tout ça), vous pouvez arrêter.

Ensuite, à l’aide d’une maryse, incorporez délicatement les blancs à la mayonnaise, comme vous le feriez pour une mousse au chocolat. Mettez au fridge avant de servir.

Pour les asperges, quelques conseils de landaise! Pour les asperges blanches, épluchez les avant de les faire cuire à l’eau (la vapeur les rend plus amères), et salez l’eau en fin de cuisson (toujours pareil, ça les rend amères sinon). La saison est courte, mais la bonne nouvelle, c’est que les asperges se congèlent très bien! Pour cela, blanchissez les quelques minutes avant de les faire refroidir et de les emballer pour les congeler. Et si vous habitez dans un coin où l’on cultive des asperges, n’hésitez pas à vous rendre directement dans les fermes, il y a souvent de la vente directe durant la saison, avec des tarifs défiant tout concurrence sur les asperges dites “déclassées” (car pas calibrées, tordues, etc… mais tout aussi bonnes!).

Enjoy!!