catégorie

Salé

Entrées, Salé

Salade de chou japonaise

J’étais un peu embêtée pour nommer cet article, car cette salade de chou est à peu près autant une spécialité japonaise que je suis la reine d’Angleterre les naans au fromage une spécialité indienne et les nems une spécialité chinoise… Je ne sais pas pourquoi certains standards continuent à s’imposer comme ça. Après, je ne râle pas, j’adore la salade de chou à la japonaise qui accompagne mes veggie-makis (qui ne sont pas non plus une vraie spécialité japonaise, nous voilà bien!). Du coup, j’ai décidé d’en faire pour utiliser mon chou blanc dont je ne savais que faire.

Pour faire cette salade, le choux doit mariner dans le vinaigre de riz. Je ne l’ai pas rincé après qu’il ai mariné, il reste donc bien vinaigré. Si cela vous dérange, rincez-le rapidement après l’avoir fait mariner. L’avantage de cette salade c’est qu’elle se conserve plusieurs jours au frais, pensez-y pour agrémenter vos lunch-boxs!

recette de salade de chou à la japonaise - vegan Lire la suite

Plats principaux, Salé

Cassoulet végétalien

Allez, encore une recette avec laquelle je ne vais pas me faire que des amis! Je ne sais pas vous, la team végé, mais les gens autour de moi réagissent très fortement quand on végétalise des plats traditionnels en mode « han, du cassoulet vegan, mais c’est n’importe quoi », « je comprend pas ce besoin d’imiter la viande », « ah ben si tu fais ça, c’est qu’en fait ça te manque la viande, hein, avoue », j’en passe et des meilleures. Avant je prenais le temps d’expliquer pourquoi non, ça n’était pas n’importe quoi, non, ça n’est pas un « besoin » d’imiter la viande, juste de retrouver et de partager des souvenirs gustatifs, et que si je suis végétarienne, ça n’est pas parce que je n’aime pas la viande, mais c’est parce que j’aime les animaux encore plus. Non, maintenant, je demande juste aux gens qu’est-ce que ça peut bien leur faire, avant de leur préciser que je fais bien comme je veux, merci!

Le cassoulet, donc! je n’en avais jamais cuisiné étant omni, et encore moins en étant végé! Je me suis donc documentée (oui, parfaitement), et je me suis rendu compte que c’était une affaire très sérieuse! Il y a même des confréries du cassoulet qui existent!!! Du coup, je me suis un peu mis la pression, alors qu’en fait, c’est très simple à faire!! Le seul truc, c’est de s’y prendre à l’avance le temps de faire tremper les haricots, de les pré-cuire, et de finir la cuisson au four pendant looonngggtemps….. J’ai choisi d’y mettre du tofu fumé et des saucisses végétales également fumées, je vous le conseille, le goût fumé vient super bien relever le goût des haricots. Une petite remarque, le cassoulet « original » bénéficie du gras de la viande (ce qui en fait un plat bien lourd du coup!), mais pas celui ci, donc, n’hésitez pas à être généreux sur la dose d’huile pour faire rissoler l’oignon et l’ail, ça aidera le plat à être encore plus gras réconfortant.

recette cassoulet végétal Lire la suite

Plats principaux, Salé

Légumes korma { végane }

Les légumes Korma sont définitivement mon plat Indien préféré. J’adore la douceur de ce plat, épicé mais non piquant, cette sauce légèrement sucrée et la texture de la noix de coco râpée que l’on sent légèrement. Un bonheur gustatif! En France, dans les restaurants, ce plat est souvent à base de crème fraiche, pour le véganiser, j’ai donc choisi de la remplacer par des noix de cajou, tout simplement.

J’ai essayé de vous donner des quantités, mais pour ne rien vous cacher, je fais ce genre de recette un peu au pif habituellement… Donc, que ça soit pour le choix des légumes, leur quantité, et les doses d’épices, faites vous confiance, goûtez, rectifiez, faites comme vous aimez. Ce plat est d’ordinaire vraiment très doux, mais si vous aimez les saveurs plus relevées, je crois que personne ne vous en voudra si vous ajoutez du piment (on a déjà bien assez à faire avec la police végane, manquerait plus que la police du Korma s’en mêle!)

recette indienne légumes korma végane Lire la suite

Plats principaux, Salé

Rôti de Noël, seitan & tofu fumé, patate douce hasselback et légumes rôtis

Bon, les choses sérieuses continuent! Parce qu’il est hors de question de ne manger que les accompagnements à Noël, je vous ai concocté un plat on ne peut plus complet! Un rôti à base de seitan et tofu fumé, farci aux marrons et champignons, avec une sauce aux champignons également. Et pour accompagner tout ça, des légumes rôtis et des patates douces hasselback. Si vous avez encore faim après tout ça, je veux bien manger mon chapeau!

Alors, le rôti de seitan, j’en avais fait un il y a quelques années, 100% gluten, et j’avais été déçue de la texture que je trouvais trop spongieuse. Alors, j’y ai ajouté du tofu fumé (parce que le tofu fumé c’est la vie). Vous pouvez tenter la recette en ajoutant des légumineuses (haricots blancs, lentilles corail…) à la place du tofu, les proportions devraient être bonnes et vous obtiendrez ainsi, comme avec le tofu, un seitan plus ferme et moins Bob l’éponge. La farce est la sauce sont, bien sur, adaptables selon vos goûts, mais pour moi, le duo champignons/marrons est un incontournable de Noël! J’ai choisi de laisser la farce en morceaux parce que je préfère comme ça, mais si vous souhaitez la mixer, allez-y! Ca se tiendra mieux au service en plus!

Les patates douces Hasselback sont un peu ma nouvelle passion. Le mot, et donc la manière de faire nous viennent de Suède. Il s’agit d’entailler les patates sans aller jusqu’au bout (je vous livre mon p’tit secret pour ne pas me rater dans la recette), et de les faire rôtir au four avec une garniture de votre choix, ici c’est volontairement très simple, juste quelques herbes et de l’huile d’olive. En plus d’être très joli, je trouve que c’est une chouette cuisson pour la patate douce qui est tendre sans être en purée.

Et enfin les légumes rôtis! Une autre de mes grandes passions! Hiver comme été, je m’en régale! Là j’ai choisi des légumes de saison, et je réhabilite ainsi le choux de Bruxelles. Ne partez pas! Je vous promets que comme ça c’est délicieux!!! Je vous enjoins vraiment à essayer, quitte à n’en mettre que 4 ou 5, promis, cette recette a de quoi vous réconcilier avec! Donc, tout ça pour dire que ma liste de légumes n’est pas du tout autoritaire, vous pouvez remplacer le potimarron par de la butternut, ajouter des carottes, bref, faites selon vos stocks aussi!

Les liste d’ingrédients pour chaque étape de la recette semblent longues, mais vous verrez que beaucoup de choses se répètent (l’ail, les oignons…), donc pas de panique! Et puis, à part le gluten qu’il vous faudra aller chercher en magasin bio, le reste est trouvable n’importe où!

L’avantage de cette recette c’est que tout peut être fait à l’avance et réchauffé, comme ça vous êtes tranquilles, même si vous êtes invités.

rôti de Noël seitan, tofu fumé, légumes grillés, patate douce hasselback - recette végane

Rôti de Noël, seitan & tofu fumé, patate douce hasselback et légumes rôtis

pour 6 personnes

 

Ingrédients :

pour le rôti :

  • 300g de gluten en poudre
  • 30g de levure maltée
  • herbes et aromates : thym, romarin, paprika fumé, poivre
  • 3 gousses d’ail
  • 400g de tofu fumé
  • 3 cuillères à soupe de shoyu (sauce soja)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 350 ml de bouillon (je mets une cuillère à soupe de bouillon en poudre dans la quantité d’eau)

pour dorer le rôti :

  • un demie-cuillère à café de fumée liquide (facultatif)
  • une cuillère à café de shoyu
  • une cuillère à café de sirop d’érable

pour la farce et la sauce :

  • 1 échalote
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • environ 500g de champignons de votre choix
  • crème de soja
  • 250g de marrons cuits

pour les patates douces Hasselback :

  • une petite patate douce par personne
  • huile d’olive, sel, poivre, thym, romarin

pour les légumes rôtis :

  • 2 oignons rouges
  • 10 gousses d’ail
  • 200g de champignons de Paris
  • 500g de choux de Bruxelles
  • un petit potimarron
  • sirop d’érable
  • shoyu
  • huile d’olive
  • thym, romarin…

Préparation :

Commencez par préparer la farce. Épluchez et émincez les échalotes, l’ail et les oignons. Faites les revenir doucement dans une poêle. Ajoutez les champignons émincés. Laissez cuire tranquillement. Une fois que c’est le cas, réservez un tiers de la farce qui servira de base pour votre sauce.

Ajoutez les marrons grossièrement découpés à la farce, remuez, et réservez.

Pour la sauce, mixez ce que vous avez mis de côté avec de la crème de soja et éventuellement un peu d’eau (je vous laisse voir les proportions de chaque selon vos goûts). Réservez.

Occupez-vous maintenant du seitan. dans le bol de votre blender ou de votre robot, mixez le tofu fumé avec le bouillon, le shoyu, et l’huile d’olive. Vous obtiendrez une préparation lisse et liquide.

Dans un saladier, mélangez le gluten avec la levure maltée et les épices que vous aurez choisi. Creusez un puit et versez le mélange liquide au tofu fumé. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte de la même consistance qu’une pâte à pizza.

Étalez le seitan sur votre plan de travail, à la main, comme vous le feriez avec une pâte à pizza. C’est assez élastique, mais on y arrive! Donnez lui une forme de rectangle (environ 30cm x 20cm chez moi). Au milieu du rectangle, disposez la farce, comme sur la photo. Repliez le seitan au dessus pour couvrir complètement la farce et obtenir un boudin. Pensez à bien soudez les extrémités.

rôti seitan, tofu fumé végan, noël

Dans une tasse, mélangez la fumée liquide, le shoyu et le sirop d’érable et badigeonnez votre rôti de ce mélange. Je vous conseille de mettre votre seitan dans un plat pouvant se couvrir, afin qu’il ne se dessèche pas pendant la cuisson. Vous pourrez enlever le couvercle sur les 10 dernières minutes de cuisson.

Enfournez à 170°c pour environ une heure, jusqu’à ce qu’il soit doré.

Occupez vous des patates douces. Pour les découper en éventail, posez-les entre 2 manches de cuillères en bois ou 2 baguettes chinoises, de façon à ce que le bas de la patate touche votre plan de travail. Ainsi, vous pourrez les découper sans arriver au bout de la patate et obtenir ce joli effet éventail/hérisson! Mettez les patates ainsi découpées dans un plat passant au four. Salez, poivrez, ajoutez les herbes de votre choix, et arrosez d’un filet d’huile d’olive. Enfournez (en même temps que le seitan si vous voulez) à 170-180°c pendant une vingtaine de minutes. Les patates sont cuites quand elles sont tendres.

Et enfin, les légumes rôtis. Épluchez les oignons, et coupez les en quartiers. Coupez également les champignons en quartier. Disposez les dans un saladier.
Enlever le petit pied des choux de Bruxelles, et les 1ères feuilles si elles sont abimées. Selon leur taille, coupez les en 2 ou 4. Ajoutez les dans le saladier.Lavez le potimarron, et détaillez le en dés. Ajoutez les au saladier de légumes. Ajoutez les gousses d’ail avec leur chemise.

Salez, poivrez, versez un trait de sirop d’érable, de shoyu, et d’huile d’olive. Ajoutez des aromates si vous le souhaitez. Remuez les légumes dans le saladier, et étalez les sur une plaque de cuisson. Enfournez à 180°c pendant 20-25 minutes, en surveillant régulièrement (pensez à enlever les gousses d’ail avant, elles cuisent plus vite).

Assemblez toutes vos réalisations sur une assiette. Nappez le rôti de sauce, les patates douce d’un filet de crème de soja. Et si vous souhaitez décorer et apporter un peu de fraicheur, ajoutez de la grenade et quelques pistaches concassées.

rôti de Noël seitan, tofu fumé, légumes grillés, patate douce hasselback - recette végane

rôti de Noël seitan, tofu fumé, légumes grillés, patate douce hasselback - recette végane

rôti de Noël seitan, tofu fumé, légumes grillés, patate douce hasselback - recette végane

rôti de Noël seitan, tofu fumé, légumes grillés, patate douce hasselback - recette végane

Si vous cherchez d’autres idées pour votre menu de Noël, je vous renvoie vers mes articles de l’an dernier où j’avais sélectionné plein de recettes, de l’entrée au dessert :

les amuses-bouches et les entrées

les plats et accompagnements

les desserts et gourmandises

Enregistrer

Entrées, Salé

Crème brûlée aux cèpes { Noël 2016 }

Chose promise chom’du, chose due, voici donc la première recette de mon menu de Noël! Les fêtes sont souvent un moment redouté quand on est végéta*ien. Entre les reflexions de tata Jacqueline et tonton Roger, notre grand-mère qui a peur qu’on tombe d’inanition à tout moment, les repas (bien trop longs, trop copieux et trop nombreux) passés à se justifier sur nos choix, et l’étalage remarquable de cadavres (déso, à un moment faut appeler un chat un chat) à table, ben, souvent, c’est pas fastoche. A côté le barbecue du travail du mois d’août c’est easy! Mais, comme on est pas là pour (trop) se plaindre, rêvons surtout à ce qu’on va pouvoir se mettre dans le bedon qui soit festif, gourmand, raffiné et surtout sans cruauté!
Une crème brûlée, salée, aux cèpes qui fera une entrée de fêtes remarquable à votre table! J’ai chipé l’idée dans le magazine Esprit Veggie, mais opté pour une réalisation totalement différente : la recette d’Esprit Veggie contient des oeufs, alors que je voulais une version complètement végane.

Je vous donne le même conseil qu’habituellement : même si vous êtes la/le seul·e végé, prévoyez plus que votre part, tout le monde voudra goûter 😉

J’ai donc décidé d’utiliser des noix de cajou pour retrouver le côté très crémeux et riche de la crème brûlée, avec de l’agar-agar pour la texture. J’ai utilisé de la poudre de cèpes que j’ai fait moi même au deshydrateur, mais c’est également un produit que l’on peut trouver en magasin bio ou épiceries fines. Si vous ne trouvez pas de poudre, optez pour des cèpes séchés et réduisez-les vous-même en poudre à l’aide d’un robot ou blender. Le rendu est assez incroyable, on retrouve vraiment le crémeux de la crème brûlée classique. C’est pourquoi j’ai choisi de la servir dans de tout petits ramequins : pour que vous gardiez de la place pour le reste!

Cette recette est vraiment très simple à faire! Je vous conseille de caraméliser vos crèmes brûlées au dernier moment pour que la croute de sucre reste bien croquante. Couvrez-les bien quand vous les conservez au frais, car sinon, elles ont tendance à s’oxyder rapidement (ça n’est pas toxique, mais juste pas très joli).

Si vous cherchez d’autres idées pour votre menu de Noël, je vous renvoie vers mes articles de l’an dernier où j’avais sélectionné plein de recettes, de l’entrée au dessert :

les amuses-bouches et les entrées

les plats et accompagnements

les desserts et gourmandises

crème brûlée aux cèpes, recette végane, noël Lire la suite