Bon, dans l’idéal, j’aurais fait comme d’autres blogueuses bien organisées et j’aurais distillé des petites recettes de Noël durant tout le mois de décembre. Bon, ben , c’est raté, hein… Mais bon, vieux motard que jamais mieux vaut tard que jamais.

Les orangettes, c’est pour moi ce qui représente le mieux Noël. J’en fais chaque année, mais cette année, c’est la première fois que je les fais de A à Z, c’est à dire en faisant confire moi même les écorces d’oranges. Comme dirait une amie, c’est beaucoup de tracas tout de même… Pas que ça soit compliqué, mais disons qu’il faut du temps et être patiente, ce qui n’est pas forcement mon fort… Enfin, pas de panique, s’y prendre la veille suffit amplement!

orangettes

Orangettes

Pour une cinquantaine d’orangettes

Ingrédients :

  • 3 oranges impérativement bio
  • 250 g de sucre en poudre
  • 250 ml d’eau
  • 200 g de chocolat pâtissier

Préparation :

La veille, pelez les oranges. Pour cela, entaillez les en quartiers, et enlevez la peau en passant le doigt entre l’orange et la peau. Ca vient tout seul. Mettez les quartiers de peaux d’oranges dans de l’eau froide, amenez à ébullition pendant 5 minutes et égouttez les écorces. Recommencez l’opération une ou deux fois (selon votre degrés de patience. Je les ai fait blanchir 2 fois, ça a suffit). cette opération a pour but de les débarrasser de leur amertume, et de les ramollir pour qu’elle s’imprègne bien du sirop de sucre.

Le sirop de sucre, venons-y! Mélangez le sucre et l’eau, juqu’à ce que le sucre soit bien dissout. Repennez vos quartiers d’écorces, et découpez les en … comment on appelle ça… ben, découpez les en forme d’orangette quoi. En batonnet d’environ 5 mm de large.

Mettez ces bâtonnets dans le sirop de sucre froid, et amenez à ébullition pendant 5 minutes. Eteignez le feu, et laissez refroidir les orangettes dans le sirop. Une fois le sirop refroidi, refaites le bouillir 5 minutes avec les orangettes dedans. Et re-laissez refroidir, et re-faites bouillir une dernière fois. Si comme moi, une fois la dernière ébullition réalisée il est 23h, et vous avez la flemme d’attendre que tout ça refroidisse pour égoutter les orangettes, pas de panique, vous pouvez laisser refroidir les orangettes toute la nuit dans le sirop.

Le lendemain matin, vous pouvez donc égoutter les écorces d’oranges sur une grille.

Le soir, la meilleure étape arrive, à savoir le trempage dans le chocolat!!!!

Alors, j’ai lu tout un tas de précautions à prendre et de technique über-compliquées pour que le chocolat soit pile à la bonne température. N’ayant pas de thermomètre de cuisine, j’ai fait au pif, en ça a très bien marché. Le truc à retenir, c’est qu’il faut que le chocolat soit juste fondu, et pas chaud! La nuance est très importante! Donc, quelle que soit la méthode de chauffe que vous utilisiez, allez-y avec parcimonie. Une fois qu’un peu de chocolat a fondu, enlevez le de la source de chaleur et remuez pour faire fondre le reste. Logiquement, ça suffit comme ça.

Donc, pour la suite, attrapez vos orangettes et trempez-les dans le chocolat et déposez les sur une feuille de papier sulfurisé pour les faire sécher. J’ai volontairement laissé un bout d’écorce d’orange parce que je trouve que c’est plus pratique joli comme ça!

Et voilà, vous avez de quoi vous régaler et régaler vos proches pendant quelques jours.

Je vous souhaite à tous et toutes un Joyeux Noël, et j’en profite pour vous remercier pour vos lectures et vos commentaires qui me font chaud au coeur!!!

 P1000600

P1000602

P1000605