Browsing Tag

chocolat

Desserts, Pâtisserie, Sucré

Brownie vegan { Concours Lima }

Les amis, je ne vais pas vous le cacher, j’ai besoin de vous.

De vos votes pour être précise.

Je participe à un concours organisé par Lima, dont le prix est un gros bon d’achat sur un site d’équipement pour la cuisine. Grosso-modo, de quoi m’offrir un extracteur de jus, chose que je ne ferais jamais je pense par mes propres moyens.

Pour cela, il faut que ma recette soit celle qui recueille le plus de vote des internautes. Chacun d’entre vous ne pouvant voter qu’une fois, je vous invite grandement à partager cet article sur vos réseaux sociaux, par mail à vos collègues, grands-mères, voisins, etc… Si je gagne, je vous offre ma tournée de jus!

Vous pouvez voter pour ma recette ici.

Alors quand même, dans l’histoire, je ne me moque pas de vous, hein, je vous ai concocté une recette de brownie absolument délicieuse. En toute honnêteté, ce brownie n’a rien à envier à ses homologues non vegan. Il est aussi fort en chocolat et noix en tout genre, et avec une texture à la fois compacte, mais tout de même moelleuse (ça n’est pas une brique de beurre quoi). J’espère que cette recette vous plaira!

Brownie vegan

pour un plat de 25cmx15cm

Ingrédients :

  • 300 g de chocolat à pâtisser
  • 30 cl de l’ait d’épeautre
  • 3 cuillères à soupe de purée de noisette
  • 120 g de poudre d’amande (ou de noisette)
  • 100 g de sucre de canne
  • 150 g de farine de blé
  • une compote de pomme (100g)
  • 1 sachet de levure chimique
  • une pincée de sel
  • 150g de noix de votre choix (noisettes et noix du Brésil ici), hachées grossièrement au couteau

 

Préparation :

Faites fondre le chocolat tout doucement au bain-marie. Pendant ce temps là,  mettez tous les ingrédients dans un grand saladier.

Préchauffez le four à 180°c. Chemisez votre plat en le huilant et en saupoudrant un peu de farine dessus. Retournez le plat et tapotez le doucement pour faire tomber l’excédent de farine. Cela permettra que le brownie n’accroche pas et se démoule facilement.

Quand le chocolat est fondu, ajoutez le aux autres ingrédients et remuez avec une spatule ou une cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse.

Répartissez la pâte dans le plat et enfournez pour 35 minutes environ. Surveillez la cuisson, elle diffère selon chaque four. Pour savoir si votre brownie est cuit, plantez un couteau dedans, si la lame ressort sèche : c’est bon !

Laissez le brownie refroidir avant de le démouler et de le déguster (c’est la partie la plus difficile de la recette!). Je vous conseille de faire ce brownie un peu en avance, il est vraiment meilleur une fois bien refroidi, car il devient plus compact, comme un brownie classique !

Enjoy!

Retrouvez la recette sur le blog de Lima, et VOTEZ 🙂

Desserts, Les bases, Sucré

Le coup de coeur du dimanche #10 : Mousse au chocolat au “blanc de pois chiche”

Pour paraphraser un certain Mr Jobs, mes amis, ceci est une révolution! Une révolution qui fait tranquillement le tour de la blogosphère végéta*ienne, et pour cause, c’est une technique inédite et incroyable que nous enseigne le blog révolution végétale

Breaking news! Si vous consommez des légumineuses en conserve, ne jetez plus le jus dans lequel elles baignent, car il a la faculté de monter en neige comme des blancs d’oeufs!! A vous donc les mousses au chocolat, les iles flottantes et autres dacquoises!

Il a fallu que je teste, et… oui, c’est tout bonnement incroyable! Non seulement ça marche, mais surtout c’est bluffant tant au niveau de la texture que du goût! Ma mousse au chocolat ressemblait à s’y méprendre à une mousse au chocolat faites avec des oeufs.

Je vous laisse aller voir sur le blog de Révolution Végétale pour voir la recette exacte, et toutes les autres recettes partagées là bas. C’est vraiment un blog novateur, qui risque de révolutionner votre cuisine!

Quelques précisions de mon côté :

  • Les “blancs” de pois chiche montent plus lentement que les oeufs, patience donc!
  • Je n’ai pas mis de gomme de guar, ça n’a pas empêché la mousse de se tenir, même jusqu’au lendemain.
  • J’ai ajouté du sucre glace aux “blancs” car ils étaient vraiment salés à la base, cela doit dépendre des marques…
  • pour 4 ramequins, j’ai utilisé 120 g de “blancs” et 150 g de chocolat (plus 2 ou 3 cuillères à soupe de sucre) et une goutte de jus de citron

Desserts, Pâtisserie, Sucré

Biscuits moelleux à l’okara

“A l’oka-quoi ?! Quel ingrédient bio-bizarre elle est encore allée nous chercher celle-ci ?!”

L’okara, c’est le résidu issu de la fabrication du lait végétal. Dans le cas précis, il s’agit de la pulpe d’amande, qu’il reste après la fabrication du lait d’amande. Il se trouve que la Mère Noël m’a apporté à Noël une soyabella : une machine à faire le lait végétal. On peut faire du lait de soja (avec cuisson), mais aussi tous les lait d’oléagineux et bien d’autres. C’est une machine qui n’est pas indispensable, notamment pour les laits d’oléaginaux que l’on peut faire facilement au blender (on blende les amandes avec de l’eau, on filtre avec une étamine, et zou, on a du lait d’amande), mais je la trouve super pratique quand on fait beaucoup de laits végétaux! Et autant réutiliser cette précieuse pulpe qui contient plein de nutriments et apporte du moelleux à vos préparations!

Mais, pas de panique :

– vous n’avez pas de soyabella, et vous voulez faire du lait d’amande ? Pas de problème, vous pouvez le faire au blender!

– vous avez la flemme de faire vous même votre lait, mais ces biscuits vous tentent drôlement ? Pas de problème, remplacez l’okara par de la poudre d’amande, et un chouilla de lait végétal!

Biscuits moelleux à l’okara

Pour 12 biscuits

Ingrédients :

  • 100 g d’okara d’amande ( ou sinon, autant de poudre d’amande avec un chouilla de lait végétal)
  • 3 cuillère à soupe de cacao en poudre
  • 40 g de flocons d’avoine
  • 45 g de farine (ici seigle et riz complet, mais la farine de blé classique va très bien)
  • 50 g de sucre complet
  • 2 cuillère à soupe d’huile de coco fondue (ou autre matière grasse)
  • 1 cuillère à café de vanille liquide
  • 1 pincée de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • facultatif : des pépites de chocolat, noisettes ou amandes hachées, etc…

 

Préparation :

Easy! Mélangez tous les ingrédients dans un saladier, à l’aide d’une cuillère en bois, puis de vos petites mimines.

Selon la texture de votre okara, vous aurez peut-être besoin de rajouter un peu de lait végétal pour avoir une pâte qui se tienne un minimum. La soyabella donne un okara plutôt humide par rapport à un lait fait main, donc, je n’ai pas eu besoin d’en ajouter. Faites au feeling, pour obtenir une texture de pâte à cookies.

Formez des petites boules de pâte, puis aplatissez les sur une feuille de papier cuisson. Enfournez 15 minutes à 180°c.

Enjoy!!