TOUT

Rose Citron

Petits déjeuners, Recettes sucrées, Sucré

Grawnola (granola cru) au deshydrateur

Ce grawnola, (ou granola cru) est une drogue. Vraiment. Et pour une fois que je suis addict à un truc avec de bons ingrédients dedans, je ne pouvais pas ne pas le partager avec vous! Dedans on trouve du sarrasin (oui, donc en plus c’est gluten free, le hashtag healthy n’aura jamais été tant d’actualité sur mon blog!), des oléagineux, des fruits séchées et des dattes pour sucrer le tout. Simple, efficace, ça se mange sans faim, et c’est bien le problème, le bocal a tendance à disparaitre très très vite…

Pour cette recette, j’ai utilisé mon déshydrateur. Je me doute bien que tout le monde n’a pas ce genre de joujou chez soi, je vous donne donc des astuces pour le faire au four à la fin de la recette. Vous perdrez quelques points sur l’échelle healthy, mais c’est pas si grave, non ?!

 

recette de granola cru au deshydrateur (+astuces pour le faire au four) Lire la suite

Cosmétiques, Dans ma salle de bain

Revue de crèmes hydratantes, bio et véganes #1

Mes derniers articles cosmétiques remontent à fort longtemps… Et pour cause, j’avais ma routine qui m’allait, donc, je n’avais pas grand chose de neuf à partager avec vous. A l’époque, la marque Kibio existait encore et comblait ma peau de bonheur. Quand j’ai su que la marque allait disparaitre, j’ai fait de gros stocks de crème, et je me suis tout de même retrouvée fort dépourvue quand j’ai fini mon dernier pot. Je ne savais pas vers quelle marque me tourner pour trouver une crème suffisamment hydratante pour ma peau sèche et déshydratée. Du coup, j’ai testé plusieurs marques, et changé ma routine (cela fera l’objet d’un prochain article #suspens). Et j’ai finalement découvert plusieurs marques très chouettes, avec pour certaines de belles valeurs et une composition au top, bien au delà de ce que les certifications bio exigent.

Une petite parenthèse qui peut être utile si vous débarquez à peine du côté green de la force. Pourquoi opter pour le bio pour sa peau ? Pour tout un tas de raisons! La première, celle qui m’a décidé, c’est l’efficacité. Quand j’ai compris que dans les crèmes « classiques » (oui, même les chanels à 10000€) il y avait essentiellement de l’eau, de la paraffine ou autre silicone et un poulième d’actif je me suis dit qu’on se moquait bien de nous! Alors, certes, en étant un petit chimiste, on peut obtenir des textures chouettes, des effets filmogènes qui font croire qu’on a la peau douce alors qu’en fait elle continue de de dessécher petit à petit car les actifs ne sont pas suffisamment présent pour l’hydrater ou la nourrir suffisamment. C’est clairement ce qu’il s’est passé pour moi quand ma peau est passée du stade ado au stade déshydratée (oui, comme ça, d’un coup, sans sommation). L’autre avantage du bio, c’est qu’il vous évite de vous enduire de pétrochimie, et de perturbateurs endocriniens, et ça, aussi bien pour la planète que pour votre santé, c’est toujours un plus.

Alors, pour être honnête, il y a bio et bio! Bio ne veut pas forcement dire de qualité, dans le sens où un industriel bio peut aussi décider de noyer très peu d’actifs dans beaucoup d’eau… De plus, selon les labels bio cosmétiques, le minimum d’ingrédients bio est de 10% ce qui fait peu… (c’est précisé sur l’emballage du produit). C’est souvent ce que vous trouverez dans le bio de supermarché par exemple. Dans ce cas là, j’ai presque tendance à conseiller de revenir vers des produits bruts : des huiles végétales, des beurres végétaux, au moins, là, on est sur d’avoir un produit brut, efficace et qui durera une éternité!

Pour finir cette introduction sans fin, j’ai donc eu l’occasion de tester plusieurs crèmes bio, et à la composition végane ces derniers mois, vous en trouverez ci dessous mon retour, sachant, je le rappelle que j’ai une peau très déshydratée, et donc très exigeante!

revue de crèmes hydratantes bio et véganes

Lire la suite

Entrées, Non classé, Recettes salées, Salé

Salade de chou japonaise

J’étais un peu embêtée pour nommer cet article, car cette salade de chou est à peu près autant une spécialité japonaise que je suis la reine d’Angleterre les naans au fromage une spécialité indienne et les nems une spécialité chinoise… Je ne sais pas pourquoi certains standards continuent à s’imposer comme ça. Après, je ne râle pas, j’adore la salade de chou à la japonaise qui accompagne mes veggie-makis (qui ne sont pas non plus une vraie spécialité japonaise, nous voilà bien!). Du coup, j’ai décidé d’en faire pour utiliser mon chou blanc dont je ne savais que faire.

Pour faire cette salade, le choux doit mariner dans le vinaigre de riz. Je ne l’ai pas rincé après qu’il ai mariné, il reste donc bien vinaigré. Si cela vous dérange, rincez-le rapidement après l’avoir fait mariner. L’avantage de cette salade c’est qu’elle se conserve plusieurs jours au frais, pensez-y pour agrémenter vos lunch-boxs!

recette de salade de chou à la japonaise - vegan Lire la suite

Dans ma vie

Road Trip en Ecosse #6 : Edinburgh

Et voilà le dernier article qui vient clôturer le récit de mon road trip en Écosse de l’été dernier (oui, il était temps, je sais!). J’ai pris beaucoup de plaisir à partager ce voyage avec vous, et la bonne nouvelle, c’est que j’ai la chance de repartir vers d’autres destinations cette année, il y aura donc d’autres articles de ce type à venir 🙂 . Nous avons passé 4 jours à Edinburgh pour terminer notre voyage. Voici les épisodes précédents si vous les aviez manqués :

Les préparatifs et infos pratiques
Loch Lomond, Falls of Falloch, Glenfinnan, Loch Eilt& Eilean Donan Castle
L’ile de Skye
Ullapool, Unapoll et Kylesku
Culloden, Craigh Na Dun, Aberfeldy et Culross

Un petit préalable : je ne vais sans doute pas vous offrir le meilleur des city guide d’Edinburgh… En effet, on était en fin de voyage, et quelques jours avant je m’étais fait une entorse à la cheville. J’y suis donc allée mollo, j’avais mal, et pas trop envie d’arpenter la ville pendant des heures dans cet état. Donc, il y a beaucoup de choses « classiques » que je n’ai pas vues : le château d’Edinburgh, Arthur’s seat (je vous ai quand même glissé 2 photos à la fin, prises par mon homme)… Mais ça ne m’a pas empêchée d’adorer ce que j’ai vu de la ville. Edinburgh est une ville très très verte, vaste, avec aussi une vieille ville magnifique et chargée d’histoire! Je serais ravie d’avoir l’occasion d’y retourner!
Et autre détail, nous avons été hébergés chez des copains qui vivent là bas, je n’ai donc pas de bons plan logement à partager avec vous.
Et dernier détail, nous y étions pendant le Fringe, un festival d’arts qui dure tout le mois d’août.  C’est un festival qui attire énormément d’artistes et de touristes, tous les arts sont représentés : chant, danse, burlesque…. Il y a des spectacles en journée, en soirée, payants, gratuits, il y en a pour tous les goûts! J’avais peur que la ville soit impraticable, mais, est-ce du au savoir-vivre des Britanniques ou pas, mais je n’ai pas eu le sentiment d’étouffer, donc, un bon point de plus pour Edinburgh!

Road-trip en Ecosse - Edinburgh

Lire la suite

Plats principaux, Recettes salées, Salé

Cassoulet végétalien

Allez, encore une recette avec laquelle je ne vais pas me faire que des amis! Je ne sais pas vous, la team végé, mais les gens autour de moi réagissent très fortement quand on végétalise des plats traditionnels en mode « han, du cassoulet vegan, mais c’est n’importe quoi », « je comprend pas ce besoin d’imiter la viande », « ah ben si tu fais ça, c’est qu’en fait ça te manque la viande, hein, avoue », j’en passe et des meilleures. Avant je prenais le temps d’expliquer pourquoi non, ça n’était pas n’importe quoi, non, ça n’est pas un « besoin » d’imiter la viande, juste de retrouver et de partager des souvenirs gustatifs, et que si je suis végétarienne, ça n’est pas parce que je n’aime pas la viande, mais c’est parce que j’aime les animaux encore plus. Non, maintenant, je demande juste aux gens qu’est-ce que ça peut bien leur faire, avant de leur préciser que je fais bien comme je veux, merci!

Le cassoulet, donc! je n’en avais jamais cuisiné étant omni, et encore moins en étant végé! Je me suis donc documentée (oui, parfaitement), et je me suis rendu compte que c’était une affaire très sérieuse! Il y a même des confréries du cassoulet qui existent!!! Du coup, je me suis un peu mis la pression, alors qu’en fait, c’est très simple à faire!! Le seul truc, c’est de s’y prendre à l’avance le temps de faire tremper les haricots, de les pré-cuire, et de finir la cuisson au four pendant looonngggtemps….. J’ai choisi d’y mettre du tofu fumé et des saucisses végétales également fumées, je vous le conseille, le goût fumé vient super bien relever le goût des haricots. Une petite remarque, le cassoulet « original » bénéficie du gras de la viande (ce qui en fait un plat bien lourd du coup!), mais pas celui ci, donc, n’hésitez pas à être généreux sur la dose d’huile pour faire rissoler l’oignon et l’ail, ça aidera le plat à être encore plus gras réconfortant.

recette cassoulet végétal Lire la suite