Voyage

Road trip en Ecosse #1 : préparatifs et infos pratiques

Cet été, nous sommes partis pour un road-trip de 12 jours en Ecosse. Ce qui nous a motivés, c’est qu’un couple d’amis s’est installé en début d’année à Edinburgh, et nous voulions aller les voir. Bien vite on s’est dit que ça serait chouette de ne pas se limiter à Edinburgh et l’idée de louer une voiture pour visiter davantage l’Ecosse est très vite apparue comme une évidence.

A part l’idée que c’était un pays vert, dans lequel il pleut beaucoup, et dans lequel les gens boivent du whisky en parlant avec un accent en roulant les R (oui, les clichés bonjour!), je n’avais pas vraiment de représentation de ce pays. Après avoir lu le Lonely Planet, quelques blogs de voyage (mention spéciale à Mango & Salt et Eleusis & Megara), regardé quelques documentaires et vu 2 saisons d’Outlander, je m’en suis fait une représentation plus claire, et ça m’a surtout permis de décider des endroits que je voulais voir absolument. La liste étant bien trop longue, il a fallu faire des choix, mais on va pas se plaindre, hein!

Je vous propose donc ce premier article avec quelques conseils qui peuvent vous être utiles pour préparer votre voyage. Suivront 3 ou 4 autres sur les destinations que nous avons parcourues durant notre road trip. Un type d’article qui change complètement des recettes, j’espère que ça vous plaira!

road trip ecosse scotland

A savoir avant de partir

roadtrip-écosse glencoe

Le climat

L’Ecosse est donc un pays très vert. Le secret de toute cette verdure ? L’alternance de pluie et d’ensoleillement. Comme la Bretagne, mais puissance 10. Un adage dit que si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attends 5 minutes. Et c’est vrai! Je dois vous avouer que je craignais quand même beaucoup la pluie… D’autant que nous sommes partis début août, soit pendant la saison la plus pluvieuse en Ecosse…

Mais, sans mentir, la pluie n’a jamais été un obstacle. Elle a failli nous empêcher de poursuivre une balade une seule fois (pour aller voir les fairy pools sur l’ile de Skye). Il pleuvait des seaux d’eau quand nous avons démarré la balade, les gens que nous croisions qui rentraient étaient trempés comme des soupes, j’avoue que ça n’était pas très engageant… Mais, 10 minutes plus tard, la pluie a cessé ! L’autre fois où la pluie nous a bloqué, c’était à Edinburgh où nous voulions sortir un soir pendant le festival du Fringe (je vous en reparlerai !), et où nous sommes finalement rentrés tellement il pleuvait fort. Voilà, ce sont les deux seules fois en 12 jours, plutôt pas mal, non ?! Le reste du temps, oui, il a plu, mais soit des averses très courtes, soit un petit crachin pas bien méchant, ou soit pendant qu’on était en voiture.

Côté température, pendant que nous y étions, il y a fait entre 15 et 20°c. J’ai vite compris pourquoi à l’époque les Highlanders s’enroulaient dans des plaids, c’est que la température ressentie varie énormément selon s’il fait soleil (dans ces cas là, on est bien en t-shirt), s’il y a du vent (dans ces cas là, le coupe vent et le foulard s’imposent), ou s’il pleut (la capuche! la capuche!)

Image rare d'une touriste un peu maboule s'essayant à la posture du danseur sous la pluie en pouffant de rire

Image rare d’une touriste un peu maboule s’essayant à la posture du danseur sous la pluie en pouffant de rire

L’offre touristique :

Nous partions à la période la plus touristique, nous savions que les highlands ne seraient pas déserts. Et effectivement, mes photos sont parsemées de personnes en K-ways multicolores, en comparaison des photos que j’avais vu sur les blogs de voyages (les personnes étant parties au printemps ou à l’automne).
J’avais lu dans le lonely planet qu’il vallait mieux à cette période réserver l’hébergement en avance. Grand bien nous en a pris, parce qu’en effet, tout le long du séjour les pancartes de chaque B&B croisés (et il y en a!) affichaient complet! Donc, si vous partez en juillet-août, je vous conseille vivement de réserver vos hébergements à l’avance! Cela a malgré tout un inconvénient, c’est qu’on est obligé de respecter un timing. Si on arrive dans un endroit qu’on adore pour une seule nuit, et qu’on a envie d’y rester une nuit de plus, ça n’est pas possible. C’est un peu le principe du road-trip, je sais, mais je crois qu’à refaire, nous ne choisirions pas de changer de lieu tous les jours. Ca nous a manqué de ne pas avoir le temps de nous installer dans un lieu, d’avoir nos habitudes au pub du village…

Côté hébergement, nous avons alterné Airbnb, B&B, Inn et chez nos copains à Edinburgh. A part une très très mauvaise expérience dans notre airbnb à Glasgow le soir de notre arrivée, nous avons toujours été très bien logés, avec un sens de l’accueil vraiment chouette! Je reviendrait un peu plus en détail sur les hébergements dans les articles suivants!

roadtrip-écosse

Se déplacer :

Nous avons fait le choix de louer une voiture, ce qui veut dire se dépatouiller avec l’idée de rouler à gauche! Honnêtement, on s’y fait, d’autant que beaucoup de routes dans les Highlands sont à une seule voie, donc, pas besoin de s’embêter avec la gauche et la droite, sauf au moment de se ranger dans une « passing place » (un petit parking sur le bord de la route, il y en a tous les 300-400m sur les routes à une seule voie). Je ne vous raconte pas le moment de solitude quand je me suis rangée à droite à ma toute première passing place. La voiture d’en face a du se demander ce que je faisais… Mais, les écossais sont absolument adorables en voiture (le retour sur le periph toulousain a été d’une violence, je vous raconte pas, j’ai failli laisser ma voiture sur la bande d’arrêt d’urgence au bout de 200m).

Sur beaucoup de blogs j’avais lu qu’on se faisait vite à rouler à gauche, c’est vrai. Par contre, je trouve que c’est quand même SUPER fatiguant et que ça demande beaucoup beaucoup de concentration. Et le principe du road-trip étant de profiter aussi de la route, il faut savoir que celui qui conduit profitera nettement moins du paysage… D’où l’intérêt de changer souvent de conducteur, de faire des pauses (tout est prévu sur les routes écossaises, il y a beaucoup de parking!).

Oh, et pas besoin de prendre un 4×4, nous avions une petite citadine, et on s’en est très bien sortis! Ce conseil vaut pour l’été, ça doit être autre chose l’hiver sous la neige, bien sur!

la fameuse maudite voiture...

la fameuse maudite voiture…

Budget

20160727_215741

Parce qu’un voyage, ça coûte des sous, voici notre budget pour vous permettre de vous faire une idée. Sachant que nous sommes partis en août, je pense que l’on doit pouvoir trouver des billets d’avion meilleurs marché.

Vol : 250€ par personne
Nous sommes partis avec Air France, car cela me permettait d’utiliser les chèques vacances de mon boulot (oui, le saviez-vous ?! Vous pouvez les utiliser pour payer vos billets d’avion pour l’Europe, pas que pour la France, mais uniquement avec les compagnies régulières, pas les low-cost)

Voiture : 200€ de location pour 12 jours et 90€ d’essence (pour 1000 miles tout pile!)
Nous sommes passés par un loueur low-cost Easy Rent que je vous déconseille fortement!!!!! Il nous est arrivé une mésaventure qui ressemble drôlement à une tentative d’arnaque… Nous avons remarqué à notre 1er arrêt après avoir récupéré la voiture un gros accro sur la carrosserie de la portière conducteur qui n’était pas mentionné sur l’état des lieux (et que nous n’avions pas pu faire nous même en roulant). Nous appelons immédiatement le loueur pour le lui dire, en toute bonne foi. Bien entendu, il ne nous croit pas, et pense que c’est nous qui venons d’abimer la portière, et nous dit que nous seront redevables de la franchise (1500€…). Je nous vous raconte pas notre panique et notre énervement… Surtout qu’en se refaisant le film de l’état des lieux, on se rend compte qu’il s’est fait moteur allumé, et donc portière conducteur ouverte. Et donc, nous n’avons pas checké cette put*** de portière conducteur! Toute cette histoire nous a gâché une bonne partie de notre premier jour de voyage jusqu’à ce que mon amoureux réalise qu’il était peut-être couvert par l’assurance de sa carte bleue, et c’était le cas!!!! Après avoir lu scrupuleusement les conditions générales, nous étions rassurés, et nous avons pu repartir tranquille!
Moralité : nous ne saurons jamais si nous avons été victimes d’une tentative d’arnaque ou pas, mais dans le doute, je vous déconseille vraiment de passer par ce loueur! Avant de partir, vérifiez ce que couvre votre assurance de carte bleue (les cartes gold offrent de bonnes couvertures pour les voyages à l’étranger), et voyez alors si ça vaut le coup de prendre une assurance complémentaire proposée par le loueur (qui va se rajouter au budget…)

Logement : 230€/personne pour 8 nuits
Les prix des hébergements peuvent très vite faire grimper le prix du voyage, et comme nous n’avions pas un budget illimité, nous avons choisi des hébergements parmi les moins chers (une trentaine d’euros en moyenne par nuit). Il est possible de trouver encore moins cher en dortoirs dans les auberges de jeunesse, mais nous voulions quand même un minimum d’intimité…
Comme je le disais plus haut, nous avons alterné airbnb, B&B, Inn et même un hôtel 4 étoiles!

Nourriture : 180€ par personne
Ça comprend les restos, pub, et les achats en supermarchés. Je trouve cela correct, sachant que l’on ne s’est pas restreint une seule fois! En Ecosse on peut manger végé et végane vraiment facilement. Même en supermarché, vous trouverez plein de sandwichs végé délicieux (et souvent une option végane : le wraps falafel/houmous). Dans les pubs, il y a souvent des options végé qui s’avèrent véganes (currys de légumes, burgers sans fromage…). C’est un bonheur!!

Autres :
On a dépensé une centaine d’euros pour diverses activités : location de stand up paddle, d’un tandem, les entrées dans les chateaux et musées…
Et pour ma part, j’ai rapporté aussi une centaine d’euros de souvenirs pour mes proches et pour moi (coucou de le beurre de noix de cajous/cacahuètes de Marks & Spencer).

Voilà pour notre budget, qui vous l’avez vu grimpe vite… Pour faire des économies, sachez qu’il est facile de faire du camping sauvage en Ecosse, ça peut vous aider à baisser les frais d’hébergement!

Itinéraire

Nous avons donc bougé presque tous les jours, à part sur l’île de Skye sur laquelle nous avons passés 3 jours et à Edinburgh où nous sommes restés 4 jours.
Nous sommes partis de Glasgow. Voici nos différentes étapes :

  • le 1er jour, nous nous sommes arrêtés au Loch Lomond, puis avons poursuivis vers Glencoe pour arriver à Glenfinnan.
  • Le 2ème jour, nous avons fait route vers l’île de Skye ou nous avons retrouvé nos amis pour 3 jours
  • Après Skye, nous sommes allées jusqu’à un petit village près d’Ullapool.
  • Le 6ème jour, nous avons fait route encore plus au nord jusqu’à Kylesku, avant de redescendre à côté d’Inverness (dans le meilleur airbnb du monde)
  • Le 7ème jour, nous sommes redescendu jusqu’à Aberfeldy
  • Et le 8ème jour, nous avons été jusqu’à Culross avant de rejoindre Edinburgh pour les 4 derniers jours!

itinéraire road trip écosse

La carte ci-dessus n’est pas détaillée, je vous détaillerais d’avantage chaque étape dans les prochains articles. Comme vous le voyez, nous n’avons pas exploré la côte est de l’Ecosse, une bonne raison pour y revenir!

Pour préparer notre itinéraire, nous avions crée une carte partagée avec My maps (de google, toujours lui, je sais…). c’était super pratique, parce que nous pouvions la compléter dès qu’on avait une nouvelle idée, et ça nous a aider à tracer notre itinéraire.
Ensuite, j’ai noté sur mon carnet les endroits que je voulais voir chaque jour, mais ma liste était bien trop ambitieuse compte tenu de notre rythme, et nous avons du voir environ la moitié de ce que j’avais repéré, mais ça n’est pas grave, il était plus important pour nous de profiter du moment présent plutôt que de vouloir remplir une bucket list à tout prix! Et puis, vous verrez, l’Ecosse est un pays tellement magnifique, que le moindre bord de route est une merveille!

Pour préparer le voyage, je m’étais aussi abonnée à plusieurs comptes instagram compilant des photos d’Ecosse ( Visit Scotland, The Highland Collective…) qui ont été sources de beaucoup d’inspiration! Les photos étaient aussi plus réalistes que d’autres trouvées sur internet où les gens ont tendance à abuser de photoshop… Certes, les paysages d’Ecosse ont un côté dramatiques et magiques, mais ça n’est pas la peine d’en rajouter avec des ciels violets et des paillettes dans l’eau hein…

A emporter

roadtrip-écosse

Voici ce qui m’a paru indispensable :

  • un guide du pays : Lonely Planet, Guide du routard…
  • une veste imperméable : absolument indispensable, je l’ai mise tous les jours!
  • un sac à dos et un sur-sac imperméable : mon sac à dos est en tissu, j’ai donc investi dans cette petite chose pour le protéger de la pluie, vu que j’y transportais mon appareil photo. Meilleur investissement du monde (et puis, on risquait pas de me perdre…)
  • des chaussures imperméables : j’avais pris mes bottes de pluie, mais je ne les ai pas portées, il n’a pas plu assez, ahah! Par contre, je n’ai pas quitté mes chaussures de marche qui ont l’avantage d’être imperméables, confortables et de bien accrocher au sol, ce qui peut d’avérer indispensable dans pas mal de balades! Les miennes viennent de décathlon, et ne contiennent pas de cuir 🙂
  • un carnet de voyage : pour consigner vos souvenirs et les éléments pratiques
  • un gps, ou votre smartphone, ou une bonne vieille carte papier! Notre opérateur de téléphonie nous avait offert une option Europe pile à cette période, on a donc utilisé notre smartphone exactement comme en France. Le GPS nous a guidé sans problème, même dans les endroits les plus reculés. Nous prenions quand même la peine de télécharger nos itinéraires à l’avance avec google maps. (et on a même pu chasser des pokémons!)
  • un adaptateur de prise : pour recharger les-dits smartphone 😉

 

A très vite pour la suite de cette série d’article sur l’Ecosse!

Enregistrer

Articles précédents Articles suivants

a voir egalement

25 Commentaires

  • Reply Laura 8 octobre 2016 at 17 h 23 min

    Merci de partager avec nous ton voyage, c’est trop bien ! Les photos sont magnifiques 😀 j’ai hâte de lire les articles suivants !

  • Reply labroska 8 octobre 2016 at 18 h 13 min

    Magnifique ! on veut encore plus de photos !!!

  • Reply Anaïs (Green delight) 8 octobre 2016 at 18 h 24 min

    Ça me donne tellement envie d’y retourner ! J’ai hâte de découvrir ton voyage 🙂

  • Reply Carole 8 octobre 2016 at 20 h 41 min

    J’aimerais bien y aller !
    Merci pour tes conseils.
    Bises.

  • Reply Valkyrie 8 octobre 2016 at 21 h 23 min

    je vais pas me différencier des autres: la suite! la suite!!

  • Reply wattoote 8 octobre 2016 at 21 h 39 min

    superbe !!! merci pour la balade !!

  • Reply Hélène TastingGoodNaturally 9 octobre 2016 at 14 h 35 min

    Super article sur mon cher pays 😉 ! hâte de voir les prochains :). bisous xxx

  • Reply ayedidye 9 octobre 2016 at 20 h 55 min

    Je suis vert que vous ayez apparemment eu une mauvaise expérience à Glasgow : je suis totalement biaisé vu que j’y ai vécu 4 ans mais c’est une ville géniale ! Et elle regorge de très bon restaurants végans: mono, stereo, the 78, the flying duck, 13th note (végé) !

    • Rose Citron
      Reply Rose Citron 9 octobre 2016 at 21 h 28 min

      oh c’est juste notre airbnb qui était super pourri, pas le ville hein! (nous n’avons fait qu’y passer…)

  • Reply Hélène 9 octobre 2016 at 22 h 20 min

    Merci Azilis ! C’est magnifique, tes photos sont superbes ! Ca m’a totalement convaincue et justement aujourd’hui on parlait de l’Ecosse (mon mec est britannique et sa mère est d’une famille écossaise) et je disais que j’avais envie d’y aller… J’espère que ça arrivera vite 🙂 et vivement les autres articles !

    • Rose Citron
      Reply Rose Citron 9 octobre 2016 at 23 h 26 min

      Oh ben dis donc je suis drôlement contente si déjà cet article t’as donné envie! Il faut que je m’attèle aux suivants

  • Reply Dame.nina 12 octobre 2016 at 21 h 15 min

    Génial, vous avez fait un sacré tour quand même !
    Qu’est-ce que ça doit être beau l’Écosse n’empêche ! Certes la pluie ça doit être relou mais ça donne des paysages verdoyants absolument magnifiques ! Vivement les prochaines photos d’ailleurs ! 🙂

    • Rose Citron
      Reply Rose Citron 12 octobre 2016 at 22 h 20 min

      Merciiiiii!!! Je suis en pleine rédaction du prochain article, quel bonheur de se replonger dans ces souvenirs 🙂

  • Reply Julie 25 octobre 2016 at 13 h 27 min

    J’adore ton blog et cet article et super merci pour toutes les infos ! Nous comptons avec mon compagnon aller en Ecosse au moi de Mai 2017. A un moment donné tu parles de Air BnB à Inverness que c’est le meilleur au monde. Pourrais-tu m’en dire plus ? cela m’intéresse 🙂

    Bisous et bonne continuation

  • Reply Road Trip en Ecosse #5 : Culloden, Craigh Na Dun, Aberfeldy & Culross - Rose Citron 29 novembre 2016 at 9 h 28 min

    […] ont râté le début, voici les précédents articles sur mon road-trip en Ecosse de cet été : les préparatifs, Glenfinnan et bien plus, Skye, et Rhue et les routes du […]

  • Reply Road Trip en Ecosse #4 : Ullapool (Rhue), Unapool & Kylesku - Rose Citron 2 juillet 2017 at 15 h 12 min

    […] reprend la route pour la suite de notre road trip en Ecosse, les épisodes précédents se trouvent ici, là et […]

  • Reply Road Trip en Ecosse #6 : Edinburgh - Rose Citron 2 juillet 2017 at 15 h 21 min

    […] Les préparatifs et infos pratiques Loch Lomond, Falls of Falloch, Glenfinnan, Loch Eilt& Eilean Donan Castle L’ile de Skye Ullapool, Unapoll et Kylesku Culloden, Craigh Na Dun, Aberfeldy et Culross […]

  • Laisser un commentaire